MALADIE À CORONAVIRUS 2019 (COVID-19)

Pour une lisibilité optimale, utiliser un ordinateur pour consulter cette page.

Sur cette page vous trouverez tous les informations sur le covid-19 en temps réel. Les informations proviennent de sources officielles et sérieuses.

MALADIE À CORONAVIRUS 2019 (COVID-19)

Pour une lisibilité optimale, utiliser un ordinateur pour consulter cette page.

Sur cette page vous trouverez tous les informations sur le covid-19 en temps réel. Les informations proviennent de sources officielles et sérieuses.







POINT DE SITUATION

Pendant les vacances estivales et dans un contexte où certains peuvent baisser la garde dans les lieux plus familiers ou propices à la convivialité, il est impératif de rester vigilant face à l’épidémie de la COVID-19 : la période estivale ne doit pas être synonyme d’un relâchement dans le respect des gestes barrières. C’est de l’engagement et la responsabilité de chacun d’entre nous que dépend la santé de tous.

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux clos recevant du public.

Cliquez pour voir la carte du Monde du (COVID-19)
Cliquez pour voir la carte de France du (COVID-19)
Prolongation Aide Médicale de l’Etat (AME) 

En raison de la crise du Covid19, le gouvernement a pris la décision, dans son ordonnance du 25 mars, de prolonger les droits à l’AME de 3 mois pour les bénéficiaires ayant leur droit arrivant à expiration entre le 12 mars et le 31 juillet.

Qu’est ce que l’AME ?

L’AME (Aide Médicale de l’Etat) est un dispositif gratuit permettant aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d’un accès aux soins. Elle est attribuée sous conditions de résidence stable et de ressources. Une fois attribuée, l’AME est accordée pour 1 an. Le renouvellement doit être demandé chaque année.

L’AME permet une prise en charge à 100% des frais médicaux, sans avoir besoin d’avancer les frais. Les personnes à la charge d’un bénéficiaire de l’AME sont également couverts à 100%, de même que les mineurs qui le sont dans tous les cas.

Pour pouvoir prétendre à l’AME, plusieurs conditions sont nécessaires :

  • Vous ne devez pas avoir de titre de séjour, ni de document attestant que vous êtes en train de faire des démarches pour en obtenir.

  • Vous devez résider en France depuis au moins 3 mois consécutifs.

  • Vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond.

Après vous êtes assuré de votre éligibilité, vous pouvez obtenir l’AME en remplissant le formulaire cerfa n°11573*06. Il faudra ensuite le déposer ou l’envoyer à votre caisse d’assurance maladie (CPAM). Cependant, du fait du covid19 et du confinement, les nouvelles demandes ne peuvent se faire uniquement par courrier.

Ce dispositif est cumulable avec d’autres aides sociales tel que l’aide au logement ou la réduction sociale téléphonique.

Pour obtenir plus d’informations sur l’AME, retrouvez un article exhaustif sur le sujet ici.

Carte de France en temps réel pour suivre l’évolution du Covid-19 par le huffingtonpost

En cumulant deux indicateurs mis à disposition par les autorités, le taux d’incidence et le taux de positivité, cette carte permet de voir où se situe chaque département face au risque de reprise de l’épidémie. Pour des raisons techniques, les territoires ultramarins ne sont pas visibles, mais sont accessibles dans le moteur de recherche en haut à gauche.

Cliquez pour voir la carte de France du (COVID-19) du huffingtonpost
La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) se caractérise par des symptômes bénins parmi lesquels un mal de gorge, de la toux, et de la fièvre. L’atteinte peut être plus sévère chez certaines personnes et peut entraîner une pneumonie ou des difficultés respiratoires.

Plus rarement, la maladie peut être mortelle. Les personnes âgées, et les personnes qui présentent d’autres problèmes médicaux (p. ex. asthme, diabète, ou maladie cardiaque) peuvent être plus vulnérables et tomber gravement malades.

Les personnes touchées peuvent ressentir les symptômes suivants:
Symptômes les plus fréquents:
  • Fièvre
  • Toux sèche
  • Fatigue
Symptômes moins fréquents:
  • Courbatures
  • Maux de gorge
  • Diarrhée
  • Conjonctivite
  • Maux de tête
  • Perte de l’odorat ou du goût
  • Éruption cutanée, ou décoloration des doigts ou des orteils
Symptômes graves:
  • Difficultés à respirer ou essoufflement
  • Sensation d’oppression ou douleur au niveau de la poitrine
  • Perte d’élocution ou de motricité
Vous pouvez réduire le risque de contracter l’infection si:
  • Vous vous nettoyez fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon
  • Vous vous couvrez le nez et la bouche avec un mouchoir ou le creux du coude quand vous toussez ou éternuez
  • Vous évitez les contacts étroits (à moins de 1 mètre ou 3 pieds) avec toute personne ayant des symptômes de rhume banal ou d’état grippal

5 GESTES "BARRIÈRE" Pour freiner le coronavirus

  1. PRÉVENTIONRestez chez vous
  2. COUDEToussez dedans
  3. VISAGEÉvitez de le toucher
  4. DISTANCESGardez-les
  5. MAINSLavez-les souvent
Que faire en cas de symptômes de la COVID-19 et quand dois-je consulter un médecin 

En cas de symptômes discrets, par exemple une toux ou une fièvre légère, il n’est généralement pas nécessaire de consulter un médecin. Restez chez vous, isolez-vous et surveillez l’évolution des symptômes. Suivez les instructions nationales en matière d’auto-isolement. Cependant, si vous habitez dans une région où le paludisme ou la dengue sévit, il faut absolument consulter un médecin en cas de fièvre.

Quand vous allez dans un établissement de santé, portez un masque, restez à une distance d’au moins un mètre des autres personnes et ne touchez pas les surfaces avec les mains. Aidez les enfants malades à suivre également ces conseils.

En cas de difficultés à respirer ou de douleur/d’oppression dans la poitrine, consultez immédiatement un médecin. Si possible, appelez d’abord votre médecin afin qu’il puisse vous orienter vers l’établissement de santé le plus adapté.

Le port d’un masque grand public est préconisé dans certaines situations pour se protéger et protéger les autres. Il ne se substitue en aucune manière au respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale.
Depuis le début de la crise sanitaire, l’État se mobilise pour accroître le stock de masques grand public :

  • il agit pour renforcer la production sur le territoire national : avec son appui, les entreprises françaises industrielles fabriquent des masques de haute protection pour les Français, en adaptant pour certaines d’entre elles leurs outils de production.
  • dans la perspective du déconfinement, l’État met au service des Français un ensemble d’informations et de contacts leur permettant de fabriquer leur propre masque dans le respect du cadre défini par les autorités sanitaires et des spécifications de l’AFNOR (Association Française de NORmalisation).
Attention, le masque ne remplace pas les gestes barrières. Il ajoute une barrière physique lorsque vous êtes en contact avec d’autres personnes.

L’État met à votre disposition les informations utiles pour identifier le matériel adapté, vous le procurer et réaliser étapes par étapes votre masque, avec ou sans machine à coudre, pour vous garantir un haut niveau de protection, dans le respect des spécifications de l’AFNOR. 

Depuis le début de la crise sanitaire, l’État se mobilise pour accroître le stock de masques et garantir aux Français l’accès à des masques de protection qui représentent pour eux un gage de sécurité complémentaire aux gestes barrières et aux mesures de distanciation sociales.

Il y aura suffisamment de masques dans le pays pour répondre aux besoins à partir du 11 mai.

  • La France recevra chaque semaine près de 20 millions de masques grand publics lavables à partir de mai.
  • La France produira 17 millions de masques textiles au 11 mai.
Des mesures de soutien à l’achat de masques sont mises en place :

  • l’Etat prendra en charge 50% du coût des masques grand public achetés à partir du 28 avril par les collectivités locales, dans la limite d’un prix de référence ;
  • une enveloppe hebdomadaire de 5 millions de masques lavables sera destinée aux citoyens les plus précaires, via les CCAS et les acteurs associatifs.

conseils au grand public – En finir avec les idées reçues

FAIT ÉTABLI : Boire de l’alcool ne protège pas contre la COVID-19 et peut être dangereux

Une consommation fréquente ou excessive d’alcool peut augmenter les risques pour votre santé. 

FAIT ÉTABLI : S’exposer au soleil ou à des températures supérieures à 25 °C N’EMPÊCHE PAS de contracter la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)

Vous pouvez contracter la COVID-19 sous n’importe quel climat, même par temps chaud ou ensoleillé. Les pays où le climat est chaud ont rapporté des cas de COVID-19. Pour vous protéger, veillez à vous laver les mains fréquemment et soigneusement et évitez de vous toucher les yeux, la bouche et le nez.   

FAIT ÉTABLI : Arriver à retenir sa respiration pendant 10 secondes ou plus sans tousser ni se sentir gêné NE SIGNIFIE PAS que l’on est épargné par la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ou toute autre maladie pulmonaire.

Les symptômes les plus fréquents de la COVID-19 sont la toux sèche, la fatigue, et la fièvre. Certaines personnes peuvent développer des formes plus graves de la maladie, comme une pneumonie.

Le meilleur moyen de savoir si vous avez attrapé le virus responsable de la COVID-19 est d’en obtenir la confirmation par un test de laboratoire. Vous ne pouvez pas le confirmer vous-même avec cet exercice de respiration, qui peut même être dangereux.

FAIT ÉTABLI : On peut guérir de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Attraper ce nouveau coronavirus NE SIGNIFIE PAS qu’on va le garder toute la vie.

La majorité des personnes qui contractent la COVID-19 peuvent guérir et éliminer le virus de leur organisme. Si vous contractez la maladie, assurez-vous de traiter vos symptômes.

Si vous avez de la toux, de la fièvre et des difficultés respiratoires, consultez rapidement un médecin – mais contactez d’abord votre centre médical par téléphone. La majorité des patients guérissent grâce à un traitement de soutien.

Puis-je réutiliser un masque N95 ? Puis-je le laver ? Puis-je le stériliser avec des désinfectants pour les mains ?

Non. Les masques faciaux, y compris les masques médicaux plats ou les masques N95, ne doivent pas être réutilisés. Si vous avez été en contact étroit avec une personne infectée par le nouveau coronavirus ou qui présente une autre infection respiratoire, le devant de votre masque doit être considéré comme contaminé.

Vous devez enlever le masque sans toucher sa partie avant et le jeter de manière appropriée. Après avoir enlevé votre masque, vous devez vous nettoyer les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. 

Une lampe de désinfection à ultraviolets (UV) peut-elle tuer le nouveau coronavirus (nCoV) ?

Les lampes à UV ne doivent pas être utilisées pour se stériliser les mains ou d’autres parties du corps, car les rayons UV peuvent provoquer des érythèmes (irritation de la peau).

Pour vous protéger contre le nouveau coronavirus, tenez-vous au courant de toutes les mesures que vous pouvez adopter. Pour plus de détails, voir le site Web de l’OMS : https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public

Se rincer régulièrement le nez avec une solution saline peut-il aider à prévenir l’infection par le nouveau coronavirus ?

Non. Rien ne prouve que le fait de se rincer régulièrement le nez avec une solution saline protège les gens contre l’infection par le nouveau coronavirus.  

Il existe quelques éléments probants indiquant que cette pratique peut aider les gens à se remettre plus rapidement d’un rhume ordinaire. Cependant, il n’a pas été démontré que le fait de se rincer régulièrement le nez permettait de prévenir les infections respiratoires.

Manger de l’ail peut-il aider à prévenir l’infection par le nouveau coronavirus ?

L’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes. Cependant, rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus.

Les antibiotiques sont-ils efficaces pour prévenir et traiter l’infection par le nouveau coronavirus ?

Non, les antibiotiques n’agissent pas contre les virus, mais seulement contre les bactéries. 

Le nouveau coronavirus (2019-nCoV) est un virus et, par conséquent, les antibiotiques ne doivent pas être utilisés comme moyen de prévention ou de traitement.

Cependant, si vous êtes hospitalisé pour une infection par le 2019-nCoV, vous pouvez recevoir des antibiotiques car une co-infection bactérienne est possible.

 

Existe-t-il des médicaments spécifiques pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau coronavirus ?

À ce jour, aucun médicament spécifique n’est recommandé pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau coronavirus (2019-nCoV).

Toutefois, les personnes infectées par le virus doivent recevoir des soins appropriés pour soulager et traiter les symptômes, et celles qui sont gravement malades doivent recevoir des soins de soutien optimisés. Certains traitements spécifiques sont à l’étude et seront testés dans le cadre d’essais cliniques. L’OMS contribue à accélérer les efforts de recherche et de développement avec toute une série de partenaires.

Les réseaux de téléphonie 5G NE propagent PAS la COVID-19

Les virus ne circulent pas sur les ondes radio ou par les réseaux mobiles. La COVID-19 se propage dans de nombreux pays qui n’ont pas de réseau mobile 5G.

La COVID-19 se propage par les gouttelettes respiratoires projetées lorsqu’une personne infectée tousse, éternue ou parle. On peut aussi être infecté en touchant une surface contaminée, puis ses yeux, sa bouche ou son nez.

Le virus de la COVID-19 peut se transmettre sous les climats chauds et humides.

D’après les données dont on dispose jusqu’à présent, le virus de la COVID-19 peut se transmettre dans TOUTES LES RÉGIONS, y compris les zones chaudes et humides. Indépendamment du climat, prenez des mesures de protection si vous vivez ou si vous vous rendez dans une zone où il y a des cas de COVID-19.

Le meilleur moyen de se protéger contre l’infection est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s’y trouver et évite qu’on ne soit contaminé en se touchant les yeux, le nez ou la bouche.

Prendre un bain chaud ne protège pas contre le nouveau coronavirus.

Prendre un bain chaud n’empêche pas de contracter la COVID-19. La température du corps reste normale, entre 36,5°C et 37°C, quelle que soit celle de votre bain ou de votre douche. Par ailleurs, il peut être dangereux de prendre un bain très chaud à cause du risque de brûlure.

Le meilleur moyen de se protéger contre la COVID-19 est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s’y trouver et évite qu’on ne soit contaminé en se touchant les yeux, la bouche ou le nez.

Les vaccins contre la pneumonie protègent-ils contre le nouveau coronavirus ?

Non. Les vaccins contre la pneumonie tels que le vaccin antipneumococcique et le vaccin anti-Haemophilus influenza type B (Hib) ne confèrent pas de protection contre le nouveau coronavirus.

Le virus est si nouveau et différent qu’il nécessite un vaccin qui lui est propre. Les chercheurs travaillent à la mise au point d’un vaccin contre le 2019-nCoV et l’OMS soutient leurs travaux.

Bien que ces vaccins ne soient pas efficaces contre le 2019-nCoV, la vaccination contre les maladies respiratoires est fortement recommandée pour protéger votre santé.

Les sèche-mains sont-ils efficaces pour tuer le nCoV 2019 ?

Non. Les sèche-mains ne sont pas efficaces pour tuer le 2019-nCoV. Pour vous protéger contre le nouveau coronavirus, vous devez vous nettoyer fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Une fois que vos mains sont propres, vous devez les sécher soigneusement à l’aide de serviettes en papier ou d’un séchoir à air chaud.

La pulvérisation d’alcool ou de chlore sur tout le corps peut-elle tuer le nouveau coronavirus (nCoV) ?

Non. Vaporiser de l’alcool ou du chlore sur tout le corps ne tuera pas les virus qui ont déjà pénétré dans votre corps. La pulvérisation de ces substances peut être nocive pour les vêtements ou les muqueuses (c’est-à-dire les yeux, la bouche).

Sachez que l’alcool et le chlore peuvent tous deux être utiles pour désinfecter les surfaces, mais ils doivent être utilisés en suivant les recommandations appropriées. 

Il existe plusieurs mesures que vous pouvez adopter pour vous protéger contre le nouveau coronavirus. Commencez par vous nettoyer fréquemment les mains en utilisant un produit hydroalcoolique – comme un gel – ou à l’eau et au savon. Pour connaître les autres mesures de protection, consultez les conseils de l’OMS à l’adresse https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public

Est-il sans danger de recevoir une lettre ou un colis de Chine ?

Oui, c’est sans danger. Les personnes qui reçoivent des colis en provenance de Chine ne risquent pas de contracter le nouveau coronavirus. D’après des analyses antérieures, nous savons que les coronavirus ne survivent pas longtemps sur des objets, tels que des lettres ou des colis.

Le fait de mettre de l’huile de sésame empêche-t-il le nouveau coronavirus de pénétrer dans l’organisme ?

Non. L’huile de sésame ne tue pas le nouveau coronavirus. Il existe des désinfectants chimiques qui peuvent tuer le 2019-nCoV sur les surfaces. Il s’agit notamment de désinfectants à base d’eau de Javel ou de chlore, de solvants, d’éthanol à 75%, d’acide peracétique et de chloroforme. 

Cependant, ils ont peu d’impact sinon aucun sur le virus si vous les mettez sur la peau ou sous votre nez. Il peut même être dangereux de se mettre ces produits chimiques sur la peau..

Le nouveau coronavirus affecte-t-il les personnes âgées ou les jeunes y sont-ils également sensibles ?

Les personnes de tous âges peuvent être infectées par le nouveau coronavirus (2019-nCoV). Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes (comme l’asthme, le diabète, les maladies cardiaques) semblent plus susceptibles de tomber gravement malades à cause de ce virus.  

L’OMS conseille aux personnes de tous âges de prendre des mesures pour se protéger du virus, par exemple en suivant une bonne hygiène des mains et une bonne hygiène respiratoire. 

Information en direct sur YouTube

Information en direct sur France 24

Communiquez en toute sécurité et dans le respect de la vie privée avec Infomaniak Meet. C’est gratuit !

Le public prend progressivement conscience de la dépendance aux GAFAM. Infomaniak, entreprise engagée pour un Web respectueux de la sphère privée, a mobilisé ses équipes dans un temps record pour proposer dès aujourd’hui meet.infomaniak.com, une solution de vidéoconférence gratuite et sécurisée.

Numéros utiles

Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l’espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles.

Vous pouvez également vous tenir informé sur le compte du Gouvernement sur WhatsApp en cliquant ici, ou en enregistrant le numéro “07 55 53 12 12” au nom de Gouvernement puis en envoyant à ce contact un message sur l’application pour commencer la discussion.

Attention, la plateforme téléphonique et le bot WhatsApp ne dispensent pas de conseils médicaux.

Si j’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU (15) ou j’envoie un message au numéro d’urgence pour les sourds et malentendants (114). 

Numéros d’urgence et d’écoute : 

En cas de danger immédiat : 17
Violences sur les enfants : 119 (ou sur le site internet allo119.gouv.fr)
Violences conjugales : 3919 (ou sur le site internet arretonslesviolences.gouv.fr

J’habite à l’étranger, qui appeler ?

L’Ambassade et consulat de votre lieu de résidence est à votre disposition pour répondre à l’ensemble de vos questions. Par ailleurs, le ministère met à jour régulièrement son site de conseils aux voyageurs.

Pin It on Pinterest